01.10.2020 18h30 – 20h30

Face aux enjeux de la transition, la philanthropie peut-elle remplacer la démocratie, l’action publique et la mobilisation des citoyens ?

Présentation du livre À quoi sert la philanthropie ? (ECLM, 2019) par Didier Minot, président-fondateur de la Fondation Monde Solidaire

Cycle de conférence de l'Espace Dickens
Ce livre procède à une analyse historique de l’évolution de la philanthropie en France et en Amérique et montre que sa place est inversement proportionnelle à celle de l’action publique. Si de nombreux philanthropes désintéressés travaillent « pour l’amour de l’humanité », la philanthropie dominante, directement liée à des acteurs économiques puissants, en constitue l’instrument politique. Les détenteurs de capital affirment leur légitimité à décider librement et sans contrainte ce qui est bon pour le monde et la collectivité. L’image de la philanthropie servirait-elle à justifier un système de plus en plus décrié ?
Face à l’accélération du changement climatique et à la multiplication des protestations sociales, peut-on miser sur la responsabilité des entreprises et la générosité des plus riches à travers la philanthropie ?
Comment conjuguer la nécessité d’une action publique de grande envergure, comme le fut le New Deal aux USA, et une démocratie renouvelée s’appuyant sur les mobilisations citoyennes sociales et écologiques ?
Intervention d’Alexandre Lambelet, professeur associé à la Haute Ecole de Travail Social et de la Santé Lausanne (HETSL), HES-SO, auteur de La philanthropie (Presses de Science Po Paris, 2014).
Il réagira à l’intervention précédente à partir du contexte spécifique de la philanthropie en Suisse et de ses travaux de sociologie politique sur les relations entre philanthropie et Etat social.
Ces présentations seront suivies d’un échange avec le public.

L'Association Espace Dickens vous invitent cordialement à cette conférence, qui se conclura par un apéritif convivial.