29.10.2020 18h30 – 20h30

NEUROSCIENCES DE L'EFFONDREMENT

Comment notre cerveau a contribué à l'épuisement des ressources de la planète et comment il peut inverser la tendance.

Conférence du cycle de l'Espace Dickens
Pour organiser sa survie, l'être humain s'est doté d'une structure cérébrale très puissante: le striatum. Organisé pour nous faire apprendre ce qui contribue à notre survie, depuis des milliers d'années le striatum a fonctionné avec le principe du "plus, c'est mieux". Hélas, depuis quelques dizaines d'années, cette maxime organise plus la perte que la survie de l'espèce humaine et de l'environnement dans son ensemble. Du point de vue psychologique, il existe donc un défi de taille à relever: Influencer notre striatum pour qu'il continue de nous indiquer le chemin à suivre pour survivre mais en changeant de maxime.... D'ailleurs, certains indices comportementaux observés dans la population permettent de penser que la maxime du striatum a déjà changé pour certains d'entre nous!

Les éléments extérieurs, les expériences rencontrées et la conscience peuvent contribuer à ces changements personnels aux conséquences globales.

Les données scientifiques qui concernent le fonctionnement cérébral de l'humain seront présentées et les observations psychologiques et sociales qui peuvent être faites dans notre quotidien indiqueront les possibilités d'effectuer ce changement intérieur.

Programme

Yves François, Psychologue, aXess; Psychologue spécialisé en approche systémique et en hypnose thérapeutique. Superviseur d’équipes. Spécialiste de la communication influente.
Jeremy Grivel, Docteur en neurosciences, aXess; Responsable du laboratoire de recherche de la Section d’Addictologie au Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) et chargé de cours à la Faculté de Médecine de l’Université de Lausanne. Spécialiste du fonctionnement du cerveau et de l’influence de l’environnement sur les comportements.